Abolition de la validation des diagnostics par le MEES

Au mois de novembre dernier, le ministre de l’Éducation, Monsieur Sébastien Proulx, a annoncé l’abolition immédiate de la validation des diagnostics par le ministère. Ainsi, les élèves vivant avec un handicap ou des troubles sévères d’adaptation et d’apprentissage n’auront plus à attendre de se faire attribuer un code de difficulté par le ministère pour obtenir de l’accompagnement et des services particuliers à l’école. Toutefois, l’Association du Québec pour l’intégration sociale (AQIS) suggère aux parents de rester vigilants pour s’assurer:

  • Que l’évaluation que fait la commission scolaire pour déterminer le code de difficulté de votre enfant corresponde vraiment à ses besoins.
  • Que votre enfant reçoive les services dont il a besoin pour assurer sa réussite scolaire.

Plus de détails dans l’article de Radio-Canada sur le sujet.